art contemporain
 
Accueil

Artistes de la galerie

Historique

Exposition actuelle

Exposition à venir

Expositions passées

Artistes invités

Contact

Sandrine PELLETIER

Post-it en inclusion, 16 cm ø, plexiglas, 2010

Née en 1976 à Lausanne, elle vit et travaille à Genève.

À l’horizon 2009-2010, le travail de Sandrine Pelletier, jusqu’alors concentré sur le dessin et la broderie, prend un tournant décisif.

Délaissant aiguille et crayon, elle s’arme désormais d’un briquet et se confronte aux arts du feu : céramique, verre et bois brûlé.

En véritable pyromane des poncifs techniques et esthétiques, Sandrine Pelletier pousse cha- cun de ses nouveaux médiums à leurs points de ruptures. De l’expérience de ces derniers va se dégager un élément désormais crucial pour elle : l’accident. Bois calciné, verre fondu et brisé ou sur le point de l’être, céramique noircie vont développer le langage de l’artiste dans des directions qui ne feront l’impasse ni sur la figuration ni sur l’abstraction et le conceptuel.

L’atelier qu’elle occupe au Caire en 2012, juste après le printemps arabe qui a bouleversé le pays, a sans aucun doute lui aussi eu un impacte durable sur sa manière de travailler et sur ses références. De nouvelles muses surgissent en la jeunesse alternative cairote. De cette rencontre avec des codes inattendus dans un pays arabe vont surgir bon nombre de dessins au fusain qui sont regroupés dans un ouvrage produit et relié en Egypte. Toute la nouvelle grammaire de l’artiste y figure. On y trouve ainsi des références aux rituels, aux légendes et à l’exotisme mais aussi un intérêt nouveau pour la métamorphose, l’éphémère et l’accidentel. Ses constructions urbaines en bois réunissent ces nouveaux intérêts. La fragilité et la patine du temps cohabitent dans ces nouvelles architectures calcinées tels Nafas (2012), anamor- phoses directement inspirées des motifs islamiques, ou Oscar (2014) et Only the Ocean is Pacific (2015).

C’est que Sandrine Pelletier n’est pas une artiste éponge, elle n’absorbe pas le monde qui l’entoure, non, elle le scrute avec acuité et le métamorphose dans ses œuvres. Lorsqu’elle est invitée à participer, en 2014, au Vent des forêts, dans la Meuse, elle n’hésite pas à construire son propre four pour verrier en torchis et terre réfractaire en pleine forêt et à projeter, encore en fusion, la matière transparente, sur des constructions de bois brûlé. Les fils de verre, traces des gestes de projection désormais figés, tissent ici une toile d’araignée monumentale à la couleur ambre.

La spatialisation de son travail s’est ainsi considérablement développée. Elle crée en forêt, dans le désert, et même son dessin s’est libéré de la feuille pour gagner les murs, certaines fois de grandes dimensions comme son intervention lors de son exposition éponyme Only the Ocean is Pacific au Musée du Locle en hiver 2015.

Marco Costantini

 

 

(...) De multiples légendes et mythes associent le cheval aux forces dynamiques de destruction et de régénérescence. Réifiés dans le goudron, flancs ouverts, ceux de l’artiste rappellent les chevaux de l’Apocalypse, par leur allure de carcasse calcinée, ou la monture des figures maléfiques qui hantent certains récits populaires. Mais le fragile maillage qui les forme et leur caractère inachevé les assimile aussi à des énergies en devenir. L’impression simultanée de formation et de dissolution du cheval dans les lignes évoque aussi son assimilation au flux et au reflux de la mer.
Cette pièce convoque plusieurs aspects chers à Pelletier: son goût pour le maniement des matières et la création de nouvelles combinaisons, son attrait pour une iconographie populaire, aux résonances affectives fortes et symboliquement dense. Pelletier expérimente également ici la frontière entre abstraction et figuration. Elle s’intéresse au mouvement dynamique qui mène de la ligne à la figure et en explore le potentiel esthétique.(...)

Extrait texte «Goodbye» de Marguerite Pilven, 2009

 

D'autres oeuvres sont visibles sur le site : www.sandrinepelletier.com

 

Entretien radio dans "Vertigo" au micro de Christine Gonzalez: Sandrine Pelletier, plasticienne

 

Expositions personelles: 2015 Only The Ocean is Pacific, Musée des Beaux Arts Le Locle * Opéra de Lausanne, Salon Alice Bailly * 2014 Masculine Moon, Galerie Rosa Turetsky, Genève * ART GENEVE (solo show), avec la galerie Rosa Turetsky, Genève * 2010 Grand Tour, Galerie Rosa Turetsky, Genève * 2009 Time To Clown Around, Pieceunic, Galerie Rosa Turetsky, Genève * Time To Clown Around, Taché-Levy gallery, Bruxelles * GoodBye, Pieceunic, Galerie Rosa Turetsky, Genève * Out For Lunch, Espace Doll, Lausanne * Pays Extérieurs, Super Window Project™ & Gallery, Kyoto * 2008 Insekts, Fette’s gallery, Los Angeles * 2006 Défi Fantastique (avec Erwan Frotin) curateur: Baron Osuna, le Centre culturel français de Milan * Angoraphobia, Galerie Taché Lévy, Bruxelles * Allô Allô ?, Madame Paris (avec Alexandra Ruiz), Les nuits sonores, Lyon * 2005 Catwalk, Tsumori Chisato, Paris Damoisie, Galerie Frank, Paris * MP, Madame Paris, Galerie Basta, Lausanne.

 

Expositions collectives: 2017 Artgenève, Galerie Rosa Turetsky, Genève Artgenève 2017, the Ball Room, Curated by Samuel Gross 2016 Artgenève, Galerie Rosa Turetsky. On/off 3 On.Off Projekt- und Ausstellungsraum, Winterthur. 2015 Artgenève, Galerie Rosa Turetsky * 2014 Lupanar, Galerie Forma, Lausanne * Telling Tales, Centre Pasquart, Bienne * Emergences, Bex and Arts, Parc de Szilassy * Poor Paper, Must Gallery, Lugano * 2013 Bourse Alice Bailly * 2010 Bourses Lissignol & Berthoud, Centre d'art contemporain de Genève * Black Mirror, Arsenic, Lausanne * Salon du dessin contemporain, Carrousel du Louvre, Paris avec la Galerie L.J, Paris * Pas du Jeu, Manoir de Martigny * A chacun son dessin, Galerie Rosa Turetsky, Genève * 2009 Panic ! Espace musée Arlaud, Lausanne Fils croisés, Galerie L-J Beaubourg, Paris * Sur Le fil, Maison folie Wazemmes, Lille * Transit, street intervention, Renens Art Osaka * 2009, avec Super Window Project™ & Gallery, Kyoto Art Brussels * 2009 avec Taché-Levy Gallery, Will your white hair turn black again ?, Galerie Rosa Turetsky, Genève * Prix de Lausanne, collection Repetto, Hôtel de Ville de Lausanne * Kitch & Catch, Sèves (France) * Fiber show, Lyons Wier Ortt Gallery, New York * La marque jeune, musée d’ethnographie, Neuchâtel * 2008 Kitch & Catch, Lille * 2007 Aqua Art Fair (#105), Miami * Robert Berman Gallery, Santa Monica * Bestial, Musée Arlaud, Lausanne * Serie Noire, Villa Bernasconi, Genève * A.K.A, Fette’s gallery, Los Angeles Voltashow 03, Basel / ArtBrussels 07 * Knochen Regen (with Lauris Paulus) Galerie Lucy Mackintosh, Lausanne Threads, Koroska Gallery of Fine Arts, Slovenj Gradec, (Slovenie) * Eau Sauvage part II, Fieldgate gallery, Londres * Séries et Multiples, Espace Eugène Beaudouin, Antony, (France) * 2006 La Nuit des Musées, Collection BCV, Lausanne * Galerie Ravenstein, Bruxelles Can Buildings curate, galerie Lucy Mackintosh, Lausanne * Eau sauvage, galerie Lucy Mackintosh, Lausanne * 2004 Unpainted, Villa Grisebach, Berlin * Swiss design, winner of the federal design competition, Museum Bellerive, Zürich * 2003 Lee 3 Tau Ceti Central Armory Show, Villa Arson, Nice * Graduation work, Elac, Lausanne Signes des écoles d’arts, Centre national d’art moderne Georges Pompidou, Paris

   
   
 
Sandrine Pelletier, Diorama, oeuvre en cours de réalisation, VdF 2014 © Arnaud Fuzelier
 
   
   
   
   
© galerie 2014 Galerie Rosa Turetsky - 25 Grand' rue - CH-1204 Genève TEL - 0041 - (0) 22 310 31 05 - email:galerie@rosaturetsky.com - Heures d'ouverture: ma-ve 14h30 - 18h30 sa 10h - 12h et 14h - 17h