art contemporain
 
Accueil

Artistes de la galerie

Historique

Exposition actuelle

Exposition à venir

Expositions passées

Artistes invités

Contact


Julia STEINER  



Room of doubts, gouache sur papier, 201 x 240 cm, 2014



Exposition
01-15 - 02-21-2015
Julia Steiner

À l’approche de l’image, un monde à soi silencieusement se dévoile.
Profond, il émane des formes et des taches de couleur noire, déposées sur la surface légèrement granulée du papier.
Faire sentir, rougir.
La gouache est au bout des poils du pinceau, par touche, elle touche la feuille et la tache de souvenirs, d’évocations oniriques ou de désirs en devenir. Elle forme un halo de matière à dessiner et attire le regard en un lieu et un temps, où une sensation de présence se fait sentir. Une sorte de rendez-vous qui s’approfondit pas à pas, feuille par feuille. La lecture est sensorielle, elle fait plonger, elle fait attendre.
- ”Où me mènes-tu ?”
- ”Suis-moi !”
Un dialogue que j’imagine lorsque je pense au travail de Julia Steiner.
Le face à face que je me figure, alors que l’artiste est posée devant ce grand papier blanc, libre sur le mur.
Elle mène son bal et confiante, pose son regard du monde sur l’étendue du papier. Grandeur nature. Elle emploie la peinture fraîchement sortie du tube, formant vague, embruns et brume, sans l’aide d’une seule goutte d’eau.
C’est magique, mystérieux, dense, étrange.

L’artiste interroge notre perception, du chaud, du froid, du vent rentré par la fenêtre sans vitre, des contrées abyssales, de ses inventaires nocturnes, l’oeil humide du cheval, de ces êtres de dos qui semblent oublier le temps qui passe. Non qu’il se soit figé, mais plutôt suspendu dans son propre espace, univoque et discret.
Ces dessins sont peints avec attention et précision, dans un soucis de rendre visible l’invisible, de faire écho à ”la réalité” sans jamais perdre le fil de l’ouvrage.
Julia Steiner a une intuition animée, elle a de la graine d’autonomie et de l’invention.
Elle déroule patiemment dans chacun de ses grands formats un environnement narratif envoûtant et très personnel.
Elle est cette figure fine, attentive qui note dans son journal et souffle en quelque mot son essence : ”...tout ce qui est vivant est insaisissable, éphémère, toujours changeant. Ça coule, s’évapore, se reporte et se forme à nouveau perpétuellement”.
À ses mots, son monde s’ouvre et nous envahit.
Les vannes de son imagination sont grandes ouvertes, se libèrent et débordent.
Un fin filet d’air semble s’être échappé de la feuille derrière moi.
Les images sont sans voix.
Ose-t-on encore le croire ?

Florance Plojoux 

                                                                                                


   
   
© galerie 2014 Galerie Rosa Turetsky - 25 Grand' rue - CH-1204 Genève TEL - 0041 - (0) 22 310 31 05 - email:galerie@rosaturetsky.com - Heures d'ouverture: ma-ve 14h30 - 18h30 sa 10h - 12h et 14h - 17h